Entre les mains, entre les fesses

Excellent petit jeu reperé par Bulle sur le site Mot de Tête (à bookmarker) :

Prendre un proverbe construit en deux parties (du type : Pierre qui roule, n’amasse pas mousse), et d’ajouter après la 1ère partie l’expression entre les mains et après la seconde, l’expression entre les fesses.

Ca n’a l’air de rien comme ça, mais quand on arrive à « Chacun pour soi entre les mains, et Dieu pour tous entre les fesses », on comprend tout l’intérêt =)

Laisser un commentaire