Gentil, moi ?

Xavier : Bonjour, mon p’tit frère est venu vous voir hier pour un disque-dur endommagé…
Vendeur : Ah, oui, je vois.
X : …et comme…
V : Vous avez installé le logiciel ?
X : Oui, et comme ça ne veut pas marcher, bah je voudrais vous en prendre un neuf.
V : Ah, c’est dommage, vous seriez venu ce matin…
(et merde)
V : …j’aurai pu vous en commander un pour demain, mais là…
(casse-toi Xavier)
V : …ça ne serait pas avant mardi.
(ok, merci, au revoir)
X : Ah ? Oh…
(et merde…)
V : Vous comprenez, les fournisseurs ne travaillent que le vendredi et le lundi, là c’est fermé…
(casse-toi, Xav!)
V : Vous voulez que je vous en commande un ?
(non merci, j’irai dans Paris ce week-end m’en payer un encore moins cher, et là au moins y’aura pas rupture de stock et fournisseurs à la noix)
X : Bah, voui !
(putaaaiiin)
V : Bon, je vais prendre vos coordonnées…
(rhâh, mais barre-toi, t’as pu rien à faire là!)
X : Bon, c’est Borderie-b-o-r-d-e-r-i-e.
(ptin, quand tu mets un doigt dans un engrenage, toi…)
V : Ok, votre numéro ?
X : […]
V : Bon, et l’accompte ?
(ptin, en plus y’a un accompte !)
X : Euh…
(mais annule, bon sang d’bois ! « Accompte », ça veut dire t’es obligé d’attendre mardi sinon tu le perds, ton accompte).
V : Je sais pas, un billet de 5 euros, n’importe quoi…
(mouais, bon, c’est moins pire)
X : Mmmmh [farfouille le portefeuille], j’ai une pièce de 2 euros…
V : Ah, mais vous avez une carte bleu, nickel!
(fuuuuuuck!)
X : Euh…
V : Mettez-la ici… Voiiilà… Ok, entrez votre code siouplé.
(putain, 15 euros l’accompte!!)
X : Voilà.
V : Ok, merci, à mardi !
X : Voui.

Scène de vie quotidienne. Je suis définitivement trop gentil/naïf/paresseux/lent… Rhâh!

Une réflexion sur « Gentil, moi ? »

Laisser un commentaire