Garfieldd

Le gros bruit du moment, c’est l’affaire Garfieldd (un nouveau pseudo en G qui secoue la blogosphère, m’a-t-on dit), et plus précisément la sanction appliquée promptement à ce proviseur, sous prétexte qu’il parlait sur son blogue anonyme tant de son métier que de son orientation sexuelle (et je n’ai pas dit « sa sexualité »). Selon toutes vraisemblances, et les caches fournis par Google et Archive.org, ce que certains pontes de l’EN considèrent comme « du contenu pornographique » n’allait pas plus loin que quelques photos éparses de jeunes gens bien formés, couverts de pudiques caleçons – en somme, rien qu’on ne puisse trouver placardé sous le moindre abribus de France et de Navarre.

Nouvelle bourde, donc de la part de l’EN et de son ministère/ministre, quelques jours après avoir annoncé que, comme on peut s’y attendre de la part de cette grande muette, il n’y a eu aucune erreur administrative dans la gestion des soucis de cette enseignante poignardée. Si l’EN était un Jenga et chaque bourde une briquette, vous vous doutez de mon avis sur la stabilité de la chose. Mais la mammouth est en fait un éléphant acrobate, et on se doute que personne en dehors des tranchées du quotidien professionnel, ne sera touché.

D’aucun apprécieront que ce proviseur, autrement bien noté par son administration, a été dénoncé en interne, et jugé/condamné par ses pairs (c’est bien ça, une « commission paritaire », non ?) – il le craignait d’ailleurs un peu, à lire un post prémonitoire de son blog précédent. Je voudrais juste, par ce petit post, signaler que d’autres sont plus ouverts d’esprits, en reprenant (sans leur demander, car je suis vil) quelques réactions des membres d’un forum dédié Capes/Agreg que je fréquente à l’occasion. Disclaimer : c’est moi qui avais lancé le sujet.

Mais le petit coquin du rectorat qui passe son temps sur les sites X homosexuels et qui a reconnu le proviseur , est-ce qu’il est révoqué lui ?

Dis-moi avec qui et comment tu couches et je te dirai si tu es un bon proviseur ? (…) Quand on pense que certaines affaires nettement plus graves (affaires d’abus sexuel, par exemple, ou de harcèlement sexuel ou moral) se sont soldées dans le passé par de simples mutations de personnel, cette affaire laisse vraiment songeur…

Le fait d’être sexuellement actif ET d’être actif sur le Web faisait de lui un humain, comme ses élèves. (…) I say, Fuck and Blog and Vive la France !!

Il paraît que les photos « pornographiques » s’agissaient de mecs en slip ! Je vais jeter mon catalogue de la Redoute.

Et à côté de ça, un élève qui menace un prof a une petite remontrance… Quelle équité…

Voilà. Je ne suis pas « de l’intérieur », donc je me disais que lire les avis de ceux qui sont effectivement profs pouvait être utile…

2 réflexions au sujet de « Garfieldd »

  1. Avec comme souvent les médias qui se sont emparé d’une affaire un peu trop vite et les hauts fonctionnaires qui jugent sans avoir vraiment le temps de se pencher sur la question, voilà un nouveau résumé de l’affaire, avec du recul cette fois-ci, pas de pour ou contre, juste les faits : http://www.e-tud.com.over-blog.com/article-1827008.html

    Euh, bin, merci pour cette auto-promo, certains apprécieront…

    -x.

Laisser un commentaire