« Forza Italia ! », me lance-t-il

Je laisse mon Skype sur le mode « toujours disponible », rappel des moments passés sur ICQ à parler des inconnus complets il y a quelques années. Maintenant, les skypeurs demandent immédiatement la vidéo, mais comme il s’agit la plupart du temps de jeunes prépubères ou simplement d’inconnus complet, je ne réponds quasiment jamais.

Sauf hier soir. J’ai été abordé non pas par vidéo, mais par texte, de telle manière :

Ca commençait plutôt mal, mais la conversation s’en enchaînée de manière amusante, tandis que mon dimanche matin se laissait couler…

Rebouchage de champagne ?

Laisser un commentaire