Zerowatt au Glaz’Art

Notre première approche du nouveau groupe du Dood, Zerowatt, était moins que satisfaisante : entassés au fond de la cave du Lizard Lounge, apercevant au loin la tête des vocalisateurs, au travers de la fumée qui s’échappe avec difficulté et des discussions qui n’ont rien à voir, nous avons fini par succomber à la faim et sommes montés respirer.

Malgré le son plus que médiocre (forcément, vu la cave), nous avons tout de même pu entendre un excellent solo de violoncelle, avec force effets, donnant une ligne dans le plus pur style Daft Punk, which is no small feat, if you’d ask me.

Retrouvailles au Glaz’Art, où enfin ils ont eu la place de jouer comme il le faudrait… Et de constater qu’il s’agit d’un excellent groupe, avec des compos allant du style Tricky à du hip hop plus déluré, le tout très original et parfaitement bien joué – même sans vraie batterie. Ecoutez les mp3s sur leur site pour vous en faire une idée…

C’était le 15 novembre dernier. Zerowatt sera à nouveau en concert le 1er décembre au Nombril, 78 boulevard de Clichy dans le XVIIe.

2 réflexions au sujet de « Zerowatt au Glaz’Art »

  1. Bon je vais y aller de mon petit commentaire… suite à certaines remarques!!!

    Mon premier petit commentaire est le suivant : COUREZ voir ce groupe…

    Un doux mélange de jazz et tripop (je n’ai aucune idée de l’orthographe de ce mot), une véritable ambiance et identité musicale.

    Les musiciens sont bons, vous apprécierez le violoncéliste, les cuivres et le pianiste…
    Les chanteurs, que dire à part que ça vaut le détour (surtout pour un, spéciale dédicace pour DOOD, et je réfute toute accusation de favoritisme ou quiconque me dirait que je ne suis pas objective, c’est parfaitement faux…)

    En q.q. mots, concert du 1/12 à ne pas rater, régal en perspective…
    On se voit là-bas…

Laisser un commentaire