Boulet-suprise

Ca s’est passé il y a quelques jours…

– Allo, Xavier ?
– Yes, salut Edouard, prêt pour ce soir ?
– Ah, bah enfin un qui est au courant, ça fait plaisir !
– Ah bon ? Pourtant c’est Pierrot qui m’a parlé de ton concert de ce soir, donc si lui est au courant…
– Bah, je sais pas pour Pierrot, mais j’avais envoyé des SMS cette semaine, et apparemment personne ne les a reçu.
– Bah, là je confirme, moi non plus. Et je ne sais pas si je viendrais, la miss revient de voyage ce soir, je voudrais lui faire la surprise d’être à l’arrivée du car.
– C’est toi qui voit, à toute à l’heure ! Huhu !
– Ouais, sans problème.

Le temps passe, et de plus en plus je l’imagine descendant du bus et me voyant un peu à l’écart des parents. Elle, obligée de ne pas trop me regarder pour ne pas se griller face aux gamins, mais si contente que j’eusse fait 2 heures de route juste pour être là. Allons, Xavier, c’est simple : de quoi seras-tu le plus fier demain matin, d’être allé au concert d’un pote ou d’avoir été présent à l’arrivée du car de ta chérie ?

Je confirme par téléphone que la voiture est disponible ce soir et demain, et j’envoi un message SMS à Edouard. 21 heures approche, il ne va pas tarder à monter sur scène, qu’au moins il comprenne pourquoi je ne suis pas là : « Désolé man, finalement je vais faire la surprise à ma demoiselle, gros romantique que je suis. Bon concert ! »

Je repasse à l’appartement mettre du chauffage pour notre retour demain, je me fait un sandwich et prend quelques affaires, merde le temps passe, il est 9h, fuckit. Je passe prendre la voiture, rhâh y’a plus d’essences, rhâh cette station est fermée, rhâh celle-là ne marche pas, ah non ‘faut payer avant de se servir, mais je veux faire un plein, tu gardes ma cartes ?, bon confiance… Ptin, 9h30, je ne suis pas arrivé avant 11h30 ! C’est tipar mon canard : en route !

Bon, le périphérique n’est pas trop plein, ça roule, Ouï FM ne me soule pas trop, ça va. Voilà, je suis sur l’autoroute, c’est parti. J’espère ne pas être ttrrrrrrrrop en retard.

Gargl, le téléphone sonne, c’est elle ! Je viens à peine d’entrer sur l’autoroute, qu’est-ce que je fais, je me grille, je laisse sonner ? Tant pis, je décroche.

– Allo Xavier ?
– Coucou, tout va bien ?
– Oui, oui, dis-moi, tu es où ?
– Euh, pourquoi ?
– Je sais pas, tu m’envoies des SMS de surprise qui ne me sont pas destinés maintenant ?
– (…blanc…) Euh, que, quel SMS, qu’est-ce que tu as reçu ?
– Ben, là, j’ai reçu un truc de toi, ça dit « désolé, je vais faire une surprise à ma demoiselle » et tout…

Putain le boulet.

5 réflexions au sujet de « Boulet-suprise »

Laisser un commentaire