Ah ouais, quand même…

Moi qui, à (moyen) terme, souhaite devenir développeur à part entière, je crois que j’ai encore pas mal de découvertes et apprentissages à faire :

[…]je suis pas sûr que la concurrence soit quelque chose de si inhérent que ça au langage, et je vois pas ce qu’on ne pourrait pas de fonctionnalités qui ne soit pas réimplémentables en utilisant Concurrent Haskell. Surtout qu’avec les flèches de Hughes, on peut facilement imaginer faire apparaître la concurrence dans les types. Bon d’accord, la migration de processus c’est pas vraiment triviale…

Rien compris ? Moi non plus… Diantre !

2 réflexions au sujet de « Ah ouais, quand même… »

  1. Quelques termes expliqués :

    concurrence : habilités pour un environnement/langage à faire plusieurs traitements au même moment (autrement dit en parallèle ou en concurrence).

    Haskell : langage de programmation fonctionnel pure, non-strict : http://www.haskell.org/

    fonctionnel : famille de langage de programmation. Les langages impératifs où les algorithmes sont décrits comme une succession d’opération. Les programmes décrits dans un langage fonctionnel sont des expressions (au sens mathématique du terme) à évaluer. Ces expressions sont décomposées en fonctions (toujours au sens mathématique du terme), elle-mêmes décomposées en sous-fonctions, etc…

    pure : Les fonctions précédemment décrites n’ont pas la possibilité de faire des effets de bords sans que ces derniers soit explicites.

    effet de bord : (traduction litéral de « side effect », effet secondaire aurait été plus approprié) Un effet de bord est un effet inattendu d’une fonction. Par extension, toute modification de l’environnement. Une affectation (changer la valeur d’une variable) est un effet de bord.

    flèches de Hughes : découverte relativement récente dans le monde de la programmation fonctionnel. C’est une abstraction qui permet de modéliser joliement tout un tas de choses : la programmation de robot, d’interfaces graphiques, de CGI… http://www.haskel.org/arrows/

    J’espère que ça aide (un peu).

Laisser un commentaire