Menu honteux

Reçu un mail ce matin au boulot :

Dans cet article :
> http://developpeur.journaldunet.com/tutoriel/css/040610-css-div-montrer-cacher-menu.shtml
Vous osez ecrire :  » Notez que ce script ne semble fonctionner correctement qu’avec IE… Nous travaillons à une version qui tourne également sur les autres navigateurs. » C’est une honte ! Ce n’est quand même pas très compliqué de ce donner la peine de chercher sur le net les informations necessaires :
> http://www.alsacreations.com/articles/deroulant/
> http://www.elmoustikoblog.net/tutoriels.php?tut=menu_deroulant
> http://www.ibilab.net/webdev/articles/CSS/creer-menus-cascade-simple-4.htm
> http://search.atomz.com/search/?sp-q=menu&sp-a=sp1002d27b&sp-f=ISO-8859-1&sp-p=All&sp-k=All
> http://www.alistapart.com/articles/horizdropdowns/
> http://css.maxdesign.com.au/listamatic/

Mmm. Ma réponse :

Bonjour,

Vous avez raison, je ne devrais pas m’efforcer de créer le contenu du JDNDev moi-même, vu le peu de temps qui m’est imparti pour remplir mon quota hebdomadaire. Pourquoi vouloir faire original alors que je peux tout reprendre sur Internet ? C’est fou.
Merci pour ce message mesuré et éloquent. J’avais indiqué qu’il ne fonctionnait que sous IE car je n’ai pas eu le temps de la faire fonctionner à 100% ailleurs. J’en informais donc le lecteur, le temps que je puisse… trouver le temps, et qu’il ne se méprenne pas vis-à-vis de mon amour des standards. Je comptais, comme vous l’avez fait, utiliser Google afin de trouver les ressources qui m’aideraient à comprendre mes possibles erreurs. Vous avez été plus rapide que moi, bravo.

Cordialement, (…)

J’aurai pu ajouter une insulte finale, ça m’aurait sûrement soulagé, mais on m’aurait probablement accusé d’anti-pro-standards…

Bah.

6 réflexions au sujet de « Menu honteux »

  1. Boah, c’est dommage cette réaction démesurée de la part du lecteur ! Surtout qu’il n’emploie pas vraiment les bons moyens pour faire passer le message ! En cette période perturbée pour les navigateurs, et donc pour le développement web (mais on va dans le bon sens), c’est bien maladroit de sa part ! Mais il a raison sur un point : pour l’interopérabilité, d’autres ont déjà beaucoup avancé, autant alors s’inspirer de leurs travaux. En revanche il ne sait peut-être pas comment tu souhaites travailler…
    Sinon, as-tu remarqué que ton billet apparaît trois fois ?

  2. (mon Zeus, il faut vraiment que je refasse la CSS de ce blog, c’est n’importe quoi! notimenotimenotimenotimenotime)

    Le truc, c’est que 1) je suis d’accord avec lui, ça « m’embêtait » VRAIMENT de devoir publier un menu IE-only (mais notime, et un article imparfait vaut mieux que pas d’article du tout), et 2) que j’étais justement en train de farfouiller dedans pour le corriger.
    Et je reçois ça. Généralement les critiques me donnent envie de travailler plus, mais là, j’ai envie de jeter l’éponge.

    (oui, j’ai vu pour le 3x, c’est corrigé, mon site est lent et j’étais un peu stressé par un mail que je venais de recevoir 🙂 )

  3. Il est vrai que la critique est aisée, mais c’est surtout le ton qui est déplorable : toute chose est bonne à prendre si elle est bien amenée.

  4. Nous avons depuis eu un autre échange de mails longs et courtois, dans lequel il explique son ton:

    Le problème, c’est qu’en vous ecrivant, je ne pensais pas tomber sur une personne seul, mais plutot sur une equipe très structuré avec une hierarchie d’entreprise assez rigide. Il m’apparaîssait donc primordial d’être très « rentre dedant » pour que le message arrive jusqu’à vous ! L’idée était plus de faire comprendre à votre hierarchie qu’il serait plus en adequation avec l’image du site de privilégier la qualité à la quantité.

    Fair enough.

  5. Bienvenue dans la vie .com comme on dit. Ceci dit vu ton ancienneté dans le web tu dois être habitué. Moi j’ai assez mal vécu les réactions de ce type au début maintenant je relativise.
    C’est dommage que les gens qui sont contents le disent pas ou peu et qu’au contraire ce soit quand on est pas content qu’on se manifeste.
    Bref ma morale de l’affaire c’est « quand tu aimes qq chose dis le ».

  6. Je tente toujours de relativiser, mais vu que 1) je suis mon premier critique, et 2) j’étais sur le fond d’accord avec lui, celle-là m’a un peu coupé le souffle. Mais bon, j’écrirais probablement des choses bien pires à l’avenir, donc ça va 🙂

Laisser un commentaire