I Know You… » 2004

I Know You…

Pourri gâté - publié le jeudi 30 décembre 2004

Les cadeaux qu’on m’a offert à Noël :

  • un pull 100% laine
  • un bonnet
  • le CD de Girls In Hawaii
  • le coffret Fahrenheit
  • un tapis souris avec repose-poignet en mousse
  • une ceinture Lacoste
  • une tondeuse à barbe
  • le livre officiel de la série Friends
  • le livre « C’est moi qui l’ai fait »
  • le livre « Barry Trotter et la parodie éhontée »
  • la BD « Le Combat Ordinaire », tome 2
  • la BD « La Complainte des Landes Perdues », tome 5
  • un lecteur multi-cartes Fujifilm DCR-70
  • les deux premiers albums de Noa
  • l’album « Hail to the Thief » de Radiohead
  • un chèque pour m’acheter des chemises
  • un tire-bouchon
  • un toaster rigolo

Rudolph n’a qu’à bien se tenir - publié le mercredi 22 décembre 2004

Le 5e Renne

Par ce que tout n’est qu’amür. Nauwail ou pas.

Wikipedia mème - publié le lundi 20 décembre 2004

Les mèmes, ça évite de penser aux problèmes qui nous entourent (enfin, d’en parler surtout). Donc, mème.

Voici le Wikipedia Meme ! Le but du jeu est simple. Vous allez sur WikiPedia, et vous cliquez sur le lien Une page au hasard dans le cadre Navigation sur la gauche. Et vous faîtes ça 5 fois de suite.

Pour moi ça donne :

  1. Nosferatu le Vampire
    Bonne pioche!
  2. Heavy Metal 2000
    Good karma.
  3. 1650
    Mort de René Descartes. Salut, salaam, so long…
  4. GNU compiler collection
    pwnd! I am teh 1337iest r0x0r!
  5. Halotolérant
    J’ai toujours eu un profond respect pour les amibes. C’est mon côté généalogiste.

Autant une telle liste ne peut en rien faire état de qui je suis en tant que personne, autant je pense que sur certains points je dois faire « envie » (dans les limites du possible, s’entend) à un certain nombre de blogueurs tant on y trouve de bonnes références. Et ça, c’est indicateur de qui je suis en tant que personne. Dont acte.

Liste Linux Live CDs - publié le

tuxs.org : « 10 things to do with a live Linux CD« . Justement ce que je cherchais pour faire mumuse (ou faire peur aux camarades Windowsiens. Ou éviter qu’on utilise mon PC, « Ptin, Xavier, t’as installé Linux, t’es relou! » [ via OSNews ]

People - publié le samedi 18 décembre 2004

People

—-

Métro Passy, je remonte la rue du même nom pour enfin signer quelques papiers. Il pleuviotte mais sans plus.
Je passe devant l’épicerie locale, forcément de luxe ; un jeune femme avec des Itinérant (je crois) tient la porte à ceux qui y entrent et en sortent, et justement un mamie très émitouflée sort, et lui parle :
– Ca va, vous n’avez pas froid ?
(« non » pas convaincu de la tête, la main qui porte les Itinérant s’avance, pour en proposer un. La mamie ignore apparemment le geste, ou ne le voit, et met ses gants)
– Ah, ça, il fait moins froid qu’hier.
Il se met à pleuvoir.

—-

Avec mon pot de Ben&Jerry’s, je fend la foule direction le parvis de La Défense, espèrant que la température extèrieure me permettra de profiter plus longtemps de ce met délicat.
En ouvrant la porte, je croise deux djeunz chaudement vétus. La jeune fille :
– ‘tain, j’ai grave envie d’ssé-pi, quoi.

—-

Je m’apprète à monter en haut des marches de l’Arche, sorte de tradition quand je passe par ici, quand j’entend un bruit de verre qui cogne. Coup d’oeil, une bouteille tombe du haut des marches en tapant sur chacune, poursuivie par son propriétaire, sans doute. Celui-ci abandonne au bout de 10 marches, il n’arrive pas à l’attrapper et elle va probablement exploser de toute façon. Une fille qui monte tente également de l’arrêter, mais c’est comme arrêter un ballon de rugby en plein rebond, elle la rate.
L’ensemble des occupants des marches suivent la descente de la bouteille. Elle va casser, ça n’est pas possible autrement.
Elle arrive aux pieds des marches intacte, s’arrête.
Applaudissement général, le propriétaire salue la foule.
Il rejoint son groupe scolaire qui s’en va. Il ne ramasse pas la bouteille pour autant.

—-

Hurlements derrière moi tandis que je quitte l’Arche direction SNCF. Je me retourne, deux femmes tombent dans les bras l’une de l’autre, gesticulent, exultent, se pressent. Retrouvailles, sans doute.

—-

Et d’autres histoires d’un moment que j’ai malheureusement déjà oublié.

—-

J’aime les gens.

Page suivante »

Powered by WordPress